L'organisation de son enterrement peut être anticipé avant le jour de son décès.

Financer et organiser vos obsèques

L’organisation de ses obsèques / son enterrement peut être anticipé avant le jour de son décès. C’est une manière de s’assurer que les choses se dérouleront selon ses dernières volontés. Mais c’est aussi une solution d’épargner à sa famille des formalités administratives obligatoires.

 

En France, on estime qu’environ 40% des personnes s’occupent de l’organisation de leur obsèque durant leur vivant.

Comment rédiger un document pour ses obsèques ?

La question peut sembler difficile à traiter pourtant les choses sont en pratique relativement simple. La loi impose aux héritiers de respecter les volontés d’une personne décédée.

La rédaction de ces dernières volontés doit être rédigée sur papier et restituée à une personne de confiance c’est-à-dire généralement à un parent ou un proche. Dans le cas où il n’est pas possible de choisir une personne de confiance, le document peut être déposé dans le livret de famille ou dans le dossier des finances bancaires qui est systématiquement consulté pour les droits de succession.

Une autre solution est de confier un exemplaire à votre assurance obsèque.

Que prévoir pour organiser ses obsèques ?

Plusieurs événements liés à un enterrement peuvent être prévus à l’avance.

Crémation ou inhumation ?

Le choix revient au défunt de choisir parmi la crémation ou l’inhumation dans le respect de ses croyances personnelles. Dans le cas où le document ne préciserait rien, c’est l’inhumation qui est imposée.

Lorsque la personne choisit d’être incinérée, elle peut choisir de remettre l’urne et les cendres à une personne désignée. Les cendres peuvent être volatilisées uniquement dans un jardin privée, en foret ou en mer. Leur dispersion est interdite sur la voie publique et dans les parcs. Dans le cas ou rien n’est mentionné à ce sujet, l’urne est simplement entreposée au cimetière.

Choisir son cimetière

Le plus courant est de choisir le cimetière de la ville où on a passé sa vie. Toutefois, il est permis aussi de rejoindre pour sa dernière demeure le tombeau familial ou encore d’acheter une concession dans un cimetière de son choix. Dans tous les cas, c’est au maire de la commune qu’il revient d’accepter ou de refuser.

La durée de la concession dépends directement de raisons budgétaires. En moyenne, une concession perpétuelle dans une petite localité est tarifée environ 3000 euros et 14000 euros à Paris.

Prévoir le financement de ses obsèques

Le règlement de la question financière est un soulagement pour les proches de la famille. En souscrivant à une assurance obsèque, l’ensemble des frais funéraires sont alors gérés en conformité avec votre contrat assurance.

D’autres solutions existent. Il est possible aussi de prévoir une épargne dédiée au règlement des obsèques.

Dans tous les cas, il est préférable que l’ensemble des frais funéraires soient couverts par votre assurance ou votre épargne. Les frais restants demeurent à la charge de la famille qui a aussi le droit de prélever une partie de la somme sur le compte bancaire du défunt ou sur l’actif de succession.

Le site internet de Boursorama banque a publié récement un article sur le choix de son contrat obsèques que vous pouvez lire en cliquant ici.

Financer et organiser vos obsèques was last modified: septembre 19th, 2017 by Mosti